Photo

Francine Lelièvre, récipiendaire du Prix Carrière 2013 de la SMQ

J'ai le plaisir de vous annoncer que la Société des musées du Québec a décerné lors de son dernier congrès le prix Carrière à Francine Lelièvre pour son engagement et sa contribution exceptionnelle à la muséologie. Notre collègue Raymond Montpetit, instigateur de ce dossier, y a présenté le parcours professionnel de Francine Lelièvre (allocution jointe). Ce prix décerné par la communauté muséale vient notamment reconnaître la contribution de Francine pour la mise en place du Musée Pointe-à-Callière. Toutes nos félicitations à Mme Francine Lelièvre, directrice générale de Pointe-à-Callière, Musée d'archéologie et d'histoire de Montréal.

Yves Bergeron
Directeur des études de cycles supérieurs en muséologie de l’UQAM

Allocution de Raymond Montpetit, présentateur du Prix Carrière 2013 de la SMQ à Francine Lelièvre.

Le Prix Carrière est accordé cette année à une personne qui, par son professionnalisme, son dynamisme et sa détermination, a su mettre sa vision de la muséologie au service de grands projets, et établir rapidement la notoriété et la réputation méritée de l'institution qu'elle dirige.

Les réalisations de la lauréate sont nombreuses et débutent à Parcs Canada, où elle travaille à la conservation et la mise en valeur de lieux historiques. Ses compétences et son efficacité lui valent, en 1982, d'être nommée chef des services d'interprétation, d'animation et de mise en valeur pour les sites du Québec.

De 1986 à 1987, elle est directrice des expositions au Musée de la civilisation et réalise sept expositions temporaires, avant de fonder, en 1987, sa propre entreprise.

En 1989, la lauréate travaille déjà à la création d'une institution majeure dont l'ouverture s'inscrira dans le cadre du 350e anniversaire de fondation de Montréal.

Elle dirige alors une équipe qui doit définir le concept, l'approche, les thématiques et les premières expositions du musée.

De plus, elle coordonne un programme architectural unique, comportant la construction d'un bâtiment neuf, érigé sur des vestiges archéologiques, ainsi que la restauration d'un bâtiment historique. Elle embrasse tout et tout s'embrase! Au terme de ce chantier, la directrice de projet devient directrice générale d'une institution qui a doté Montréal d’un bâtiment exceptionnel et d’un complexe muséal où elle ne cesse depuis d'élaborer des projets qui contribuent à son expansion et à son rayonnement.

Au fil des ans, la lauréate a su tisser d'importants réseaux et les mettre à profit pour l'organisation d'événements et la production d'expositions d'envergure nécessitant la confiance de plusieurs grands musées internationaux.

Convaincue de l'importance de faire front commun pour l'avancement et la réalisation de projets en muséologie, elle initie ou contribue à la création de nombreuses structures ou regroupements sectoriels, pour Montréal, pour son rayonnement et son attractivité.

Ses champs d'expertise sont vastes. Ceux-ci vont de la gestion de projet et d'équipements culturels, à la mise en oeuvre de grands chantiers de recherche, à la conservation in situ de sites majeurs du patrimoine québécois, à la réalisation d'expositions d'envergure, marquées souvent par l'innovation et l'utilisation des technologies de pointe appliquées à la muséographie.

Plusieurs prix et distinctions jalonnent son impressionnant parcours professionnel et, sous sa direction, les équipes du musée et leurs productions récoltent plus de 80 distinctions, dont 15 à l'international.

Pour l'ampleur de son cheminement de carrière, pour sa contribution exemplaire à la muséologie québécoise, pour sa volonté constante d'aller toujours de l'avant «un peu plus haut, un peu plus loin», pour sa combativité et pour l'impact national et international de ses réalisations, j’ai le très grand plaisir d’annoncer que le Prix Carrière 2013 de la Société des musées du Québec est décerné à madame Francine Lelièvre.

Raymond Montpetit
Professeur associé, département d’histoire de l’art à l’UQAM
Octobre 2013